«

»

Nov 16

EE Lightning F.6 – Trumpeter – 1-32 – WIP

Nouveau projet au 1/32. Cette fois-ci, un monstre !!!.
"

Le EE Lightning F.6 de trumpeter au 1/32. Le montage va être une aventure bien différente d’un F-16 de Tamiya…

Le monstre :

Premier avion militaire supersonique conçu par le Royaume-Uni et mis en service en 1960. Il a une silhouette unique, avec ses deux turboréacteurs superposés et ses ailes en flèche très prononcée. Sans oublier l’emport des réservoirs sur (et non sous) les ailes.

Malgré une autonomie et un armement limités, les performances de cet avion étaient impressionnantes au point d’égaler, pour certaines, celles du F-15 Eagle américain, pourtant conçu dix ans plus tard. 

Avion aux formes unique, certains le trouvent horrible, moi je le trouve absolument superbe.

Le kit (monstrueux aussi)

Truffé de rivets, la surface sera à poncer pour dégraisser l’ensemble. Avec les pads en mousse de Tamiya, ça se fait quand même bien. Long… mais bien !
Personnellement, j’aime mieux un kit gravé avec plein de rivet, quitte à les atténuer, qu’un kit sans rivets où l’on doit les graver à la main.

Donc armé d’une pointe sèche et des pads de Tam, voici un aperçu :
"Je me suis procuré les kits de Aires pour le cockpit et les tuyères. Le fit pour les tuyères sur le fuselage est atroce et demandera pas mal de boulot.

Pour le cockpit, il est sublime et le fit ok. Pour le siège, Aires a choisi de fournir les harnais et les boucles en photodécoupe.
S’il est une étape que je déteste au plus haut point, c’est bien la manipulation de ces harnais. Les plans sont incompréhensible et sur les 5 heures passé à mettre tout ça en place, je dois bien en avoir 2 seulement en réflexion et à me gratter la tête à savoir comment tout ça se goupille. Malgré tout, je suis assez content du résultat.

"
"
"
"
"
"

La mise en couleur, comme toujours, qui n’est pas de tout repos, mais que j’aime bien.
"
"
"
"
"
"

Et une petite dernière, début des trains avec les roues et les pneus en caoutchouc :
"

Le kit de Trumpeter demande pas mal de boulot.
En effet, j’en ai eu plein les bras pour arriver à fermer le fuselage.

Une des mauvaises surprises de ce kit concerne l’entrée d’air.
En théorie, on est supposé fermer le fuselage et ensuite coller la lèvre sur la veine (on dirait un cours de biologie).
Bravo Trumpeter, il manque 5 mm. Après vérification sur le net, c’est un problème connu… que je ne connaissais pas.
Heureusement, je ne suis pas tombé dans le piège. J’ai ajouté de la carte plastique à l’intérieur de la lèvre qui vient simplement se noyer à l’intérieur de la veine d’air.
Tout les ajustements sont fait avant de fermer le fuselage.

Je suis surpris de constater qu’à l’ère de l’informatique, un fabricant arrive encore avec un produit aussi mal goupillé !
Surtout en comparaison avec ce que produisent d’autres fabricants beaucoup plus petit (par exemple GWH ou Avant-Garde).

Quelques photos histoire d’illustrer mon propos :
"
"

Le cockpit d’Aires trouve parfaitement sa place, pour une fois. Il manquera un peu de matière première à l’avant de la casquette, mais rien de bien méchant.
Je vais combler avec de la carte plastique :
"
"
"
"
"

L’entrée d’air, puits de train et feux de position :
"
"
"
"

Et finalement, une fois le fuselage fermé, ce bel oiseau demande des soins importants.
Vaut mieux avoir du temps, de la bonne musique, de bons yeux et de la patience pour revisiter chaque rivets j’ai regravé, je dirais, presqu’amoureusement !

La gravure par endroit n’est qu’une ébauche ! Tout doit être redéfini.
Et le fit, ben c’est pas du Tam. Bref… photos :
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"

Une fois la gravure terminé et nettoyé, je scelle avec de la colle liquide et je laisse durcir. Un très léger ponçage terminera la job :
"

Voici la suite du monstre. L’avion est maintenant (finalement) en croix. Donc dans l’ordre, noir gloss Tamiya à l’intrados et application de la couleur métallique Vallejo. Masquage. Noir mat sous les ailes (bord d’attaque uniquement) et sur l’extrados. Début du camouflage en Dark Sea Grey (Tam XF-54) suivi du vert Dark Green (Tam XF-61).

Juste un petit commentaire concernant la séquence de peinture, j’ai décidé d’essayer autre chose et je doit dire que j’aime bien le résultat. Un peu comme ce que font les gars de blindés, j’ai entièrement peint l’avion en noir mat et j’ai « bâti » la couleur par dessus avec une peinture extrêmement dilué. Si vous voulez voir un peu plus en détail, malgré que ce soit en anglais, je vous recommande d’aller voir ce superbe Corsair au 1/32. Le gars y décrit sa technique et c’est vraiment convaincant : https://doogsmodels.com/completed-builds/completed-builds-aircraft/completed-builds-132-aircraft/chance-vought-f4u-1-corsair/

Après l’application du noir mat, j’ai « poncer » la surface peinte avec un morceau de tissu extrêmement doux (genre cotton fromage) pour enlever la pigmentation rugueuse et aplanir les imperfections. Par la suite, ça permet d’avoir une belle peinture parfaitement lisse, bien « tirée »…

"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"
"

Voilà, c’est là où j’en suis. La suite pour bientôt.

Joycraft