«

»

Déc 25

F-14A Tomcat Hasegawa – WIP Part 1

Voici le montage en duo que j’ai partagé avec un ami à moi sur le forum de modélistes francophones : Fighters

Si vous désirez voir le montage des 2 projets, un simple clic ici : F-14-tomcat 1/48 Montage en commun – Joycraft et Domi

Qu’en à lui, mon partenaire d’aventure va monter un F-14D. Pour ma part, je vais monter le kit Hasegawa en lui greffant un cockpit Aires : prévu au départ pour le kit Hobby Boss, je vais tenter de le « fitter » dans la bête. J’ai une magnifique planche de decal du défunt fabriquant « Afterburner ». Le mien sera un CAG numéro 200 de 1981 sur le Nimitz.

Possible que j’y ajoute les tuyères Aires. On verra. J’ai aussi depuis longtemps un tracteur US NAVY EPU de Verlinden. L’occasion est belle de créer une petite scène sur un deck de porte-avion.

Voici la vrai bête… racé n’est-ce pas !!!

Source : http://www.almansur.com/jollyrogers/jollytomcats.htm

Allez, je me lance. Après avoir passé un bonne trentaine d’heure à dégrapper, regraver, fitter et planifier le montage, je ne peux que confirmer tous ce que j’ai lu sur cette maquette : ce montage sera laborieux.

Ça fait longtemps que j’ai en main des Tomcats d’Hasegawa et parfois j’ouvrais une boite pour la refermer aussitôt. Ouvrais, refermais… Je sais pourquoi maintenant. Après avoir dévoré un paquet d’article sur le net concernant le montage, je sais que beaucoup de F-14 finissent à la corbeille (pour ne pas dire dans le mur).

Étrangement, ce n’est pas mon feeling. Je sais que le timing est bon pour moi et j’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ce kit qui date du milieu des années 80. Donc pour aujourd’hui ce n’est que quelques photos pour préparer le terrain.

Voici donc mes premiers pas dans cette aventure avec mon ami français. Quelques photos du kit qui a envahi l’espace de travail.

Pour réussir à faire rentrer le kit Aires, une petite chirurgie s’impose. En rouge, les parties à enlever. Je n’ai pas de photo, mais au niveau de la caquette aussi, il y a un peu de chirurgie.





Voici ce que j’utilise pour éliminer les joints. Du mastic et de la colle liquide avec un vieux pinceau en nylon. Combiné avec les pads à sabler (mousse) Tamiya, c’est ce que j’ai trouvé de plus efficace. Je me prépare un mélange de mastic/colle pour obtenir une pâte malléable que j’applique en plusieurs couches successives. Je laisse sécher – le temps de séchage dépend de l’épaisseur à combler – et je ponce avec les pads Tamiya. J’ai découvert ce produit récemment. Il existe en plusieurs grain (moi j’y vais avec du 400/600/1500).


Un exemple d’application, l’intérieur des entrés d’air.


Dans certains cas, j’applique d’abord le mastic que j’étend ensuite avec un pinceau imbibé de colle liquide.

J’ai remarqué qu’autour du pivot aile/fuselage, si on n’y fait pas attention, il y a un espace important qui est très apparent. Visible sur plusieurs montages sur le web. Pour pallier, j’ai décidé d’épaissir la rotule de l’aile. Ça donne un coup de pouce, mais il faudra aussi que j’intervienne sur le fuselage.




Du travail ici.

Sur l’ensemble de la maquette, il faut accentuer la gravure.

Entre autres les panneaux du canon ont été retravaillé.

J’ai aussi réussi à faire entrer le cockpit de Aires (initialement prévu pour le kit Hobby Boss) sans problème majeur.
Par contre il faut y allez tout doucement, étape par étape.

Pour ce faire, j’utilise de la gomette bleu pour maintenir la pièce en résine en place.
Ensuite, je colle des chutes de grappes qui me serviront de guide lorsque je fermerai le tout.

Voilà, les 2 demis fuselages avant sont pratiquement terminé.

Pour éviter les problèmes de peintures plus tard, vaut mieux planifier maintenant.
J’ai créer 2 épaulements où la pièces en résine viendra s’insérer. On n’y verra que du feu.


Plus tard, je confectionnerai une pièce déjà peinte qui viendra fermer cette partie.

Pour les entrées d’air, deux des pièces sont défigurés par des « punch mark ».
Plus simple que du mastic, j’ai préféré utiliser de la carte plastique.


Et pour finir, début des travaux de peinture.
La prochaine mise à jour, j’arriverai avec quelques chose de plus conséquent, mais pour l’instant, j’ai donné une première couche de Tamiya XF-19 Sky Grey, ensuite je passe un jus pour faire ressortir les reliefs. Ensuite, je redonne une deuxième couche pour masquer un peu le jus noir.
Le reste de la mise en peinture sera l’affaire du pinceau.

La suite dans la 2e partie juste ici.

Joycraft